Rénovation

Edit:02 avril 2017, Cre:12 juin 2014

Outillage

Acheter de l'outillage

Un gros chantier tel que celui que je mène, couvrant tous les corps d'état, nécessite l'achat de beaucoup de matériel. Ceci représente des milliers d'euros. Mais au bout du compte, l'outillage représentera moins de dix pour cent des frais et une fraction du coût qui aurait été nécessaire si les travaux avaient été fait par des artisans.
Il faut penser que la majorité de cet outillage sera réutilisable et que ce n'est pas un investissement perdu.
Les marques d'outillage.

Les équipements les plus chers

Je commence par là, car le prix fait souvent reculer ce genre d'achat, et c'est une grave erreur, car non seulement on perd du temps, mais comme on finit par acheter ce matériel indispensable, la dépense est quand même là.

  • Le perforateur-burineur SDS max (~500 Euros + ~500 euros d'outils)
Absolument indispensable pour toute maison en béton ou en brique, et même pour une maison en bois car vos fondations seront en béton. le prix fait reculer, mais repousser l'achat augmente votre temps et votre dépense finale. Et le petit perforateur SDS-plus va vous user. Vous pouvez remplacer vos machines, mais pas vos articulations.
  • Un meuble d'atelier (~800 Euros en auto construction)
Le travail 'tous corps d'état' implique beaucoup d'outils, il est donc vital d'avoir un meuble pour les ranger.
Je me suis fait un grand meuble établi, très pratique mais très lourd. L'autre solution, c'est d'avoir trois servantes d'atelier plus deux grand coffres mais ce sera plus cher et pas forcément plus pratique. Avec ce meuble, moins de 15 secondes sont nécessaires pour trouver chaque outil.
  • Une servante à roulette pour chaque étage, qui contient tout l'outillage courant et les petites fournitures (tournevis, pinces, tenailles, marteau, mètre, burin, levier, cutter, lames, forets, poire de soufflage, vis et chevilles). Vous aurez donc TOUT l'outillage courant en double si vous avez un étage. Ce n'est PAS une option.
La servante sera équipée avec des prises électriques (et la rallonge de branchement) et un mat porteur d'un spot d'éclairage (avec un interrupteur), c'est plus pratique qu'une baladeuse. Ce serait même intéressant d'avoir l'air comprimé.
Une de vos servantes devra avoir un chargeur de batterie.
  • Un très bon aspirateur de chantier (~350 Euros pour un modèle professionnel - oubliez le matériel de bricolage).

Les EPI

EPI : équipements de protection individuels. Ils sont tous dans un tiroir dédié

  • Lunettes de sécurité -au moins 3 paires, 1 paire a poste sur le touret à meuler, 1 paire avec la disqueuse et une paire avec les autres EPI. Ça s'use assez vite par rayure
  • Un masque de sécurité - beaucoup de problème de buée, mais c'est indispensable quand on travaille au dessus de soi.
  • Masque de protection intégral
  • Masques anti-poussière à clapet FFP2. Minimum 20.
  • Casque anti-bruit 25 dB mini
  • Repose genoux (nettement plus pratique que les genouillères ou les pantalons à 'pads') et c'est moins cher
  • Chaussures de sécurité
  • Gants anti-vibrations - chers, mais essentiels, je me suis sérieusement abimé les articulations avec les burineurs et c'est probablement irrécupérable. Pour être clair, ces protections n'ont pas de prix.
  • Gants docker 4 ou 5 paires
  • Gants légers caoutchoutés - pour le béton et les travaux nécessitant un peu de dextérité - au moins deux paires
  • Bottes en caoutchouc (pour les chapes/dalles)

l'électroportatif courant

  • Un perforateur/burineur SDS plus Hitachi
  • Disqueuses (125/150 et 230 mm) 150mm est une taille rare, mais intéressante
  • Scie sauteuse à variateur
  • Scie circulaire ou mieux, une scie plongeante
  • Un pistolet à air chaud réglable en température

Le matériel sur batteries (interchangeables !)

Vous devez choisir une marque et un type de batteries dès le départ pour pouvoir partager les batteries entre vos machines. Les batteries s'usent et j'en ai en tout 7. Le Lithium-Ion est obligatoire car il tient mieux la charge et est plus durable (et moins polluant). Le matériel pro est souvent en 36V, ce qui fait des machines à mon avis trop lourdes. 18V me parait un bon compromis. Attention, même au sein d'une marque, on ne peut pas échanger entre les diverses séries (bosch bleu/ bosch vert, Li-Ion et Cd-Ni, 10.5V, 14.4V et 18v). Le plus courant (que je possède, c'est le Power-for-all Bosch 18V Li-Ion, qui ne peut s'utiliser que sur les series Bosch 'vert' et certaines machines Skil.

  • Une perceuse à batterie avec deux vitesses mécaniques, pas de percussion (c'est inutile).
  • En plus des deux perforateurs (SDS-plus et SDS-max), j'ai un micro-perforateur Bosch Uneo Maxx (SDS-quick) très pratique et qui sert beaucoup.

Les nouvelles batteries Bosch Power4All s'usent au moins deux fois plus vite que mes premières batteries. Après réflexion, Je pense que c'est dû à la charge rapide plutôt qu'aux batteries elles-mêmes. On peut trouver sur Internet les anciens chargeurs 'lents', qu'il faut préférer aux chargeurs récents. Ref anciens chargeurs: 2 607 225 273. Attention, l'aspect extérieur est identique.

Le gros outillage

  • Un touret à meuler d'au moins 400W pour l'affutage des burins et forets, ainsi que le meulage de pièces diverses en acier.
  • Un compresseur d'air (un léger transportable serait plus pratique sur un chantier que celui que je possède)
  • Bétonnière 160l à pieds démontables (sinon, ça ne rentre pas dans la voiture !)
  • Une perceuse d'établi, pas absolument indispensable, mais bien utile.

Les outils que je n'ai pas (ou dont je ne me sers plus):

  • Pas de perceuse filaire. Si j'ai des besoins de gros perçage (scie cloche), j'utilise un mandrin que je monte sur le perforateur, ce qui permet de se dépanner. En pratique je possède des perceuses "à 10 euros" mais elles ne servent jamais.
  • Pas de scie sabre électrique. C'est d'un usage assez rare et on utilise à la place une bonne scie égoïne ou une lame longue sur la scie sauteuse. Pas de regret. Si vous en prenez une, choisissez une machine nue à batterie pour votre système de batterie.
  • Pas de mélangeur électrique. J'ai pas mal hésité et je pense que c'est nettement plus pratique que l'accessoire sur perforateur. Je regrette un peu, car on mélange beaucoup de choses sur un chantier (le béton, la MAP, la colle à carrelage, le ragréage). J'ai eu beaucoup plus de réparations béton que Je ne l'avais envisagé.

Les outils 'd'usage limité'

Matériel de bas de gamme car ne servira pas beaucoup

  • Une rainureuse a cloison
  • Un outil multifonction. J'ai hésité, c'est peu performant et ça fait du bruit, ça sert uniquement en dépannage, mais c'est quand même utile. J'ai fini par acheter un Skil (bof), qui est le moins cher du marché. C'est un outil inventé (par Fein) pour les aménageurs (cuisines et autres mobiliers).

Le matériel détruit au cours du chantier

  • Un perforateur Kress, supposé garanti 10 ans, moteur grillé
  • Une disqueuse 125mm Bosch vert, moteur ou variateur grillé
  • Une disqueuse 125mm Hitachi, roulements détruits
  • Un micro-perforateur Uneo Maxx (Bosch vert), par ma faute (il a pris l'eau en le nettoyant). C'est le problème des outils à batterie, ils sont toujours sous tension. Je l'ai remplacé immédiatement par le même.
  • Un touret à meuler (150W) de très bas de gamme mais qui a tenu quand même plus de 15 ans (condensateur grillé). Remplacé par un touret de 900W et 40kg, car c'est un outil pour toute une vie qui sert beaucoup.
  • 1 scie égoïne Stanley tous usages, qui a scié un peu trop de clous et de vis
  • Une petite collection de burin SDS-plus (en vibrant mes coffrages)
  • Une grosse collection de forets à béton de 5, 6, 7 et 8mm (au moins cinq de chaque diamètre)
  • 8 paires de gants Docker en cuir épais (ouch !)
  • 3 paires de gants en cuir souple
  • 4 paires de gants à doigts caoutchoutés
  • 3 paires de lunettes de sécurités (perte de transparence)
  • 1 paire de chaussures de sécurité (le sable et le béton dans les chaussures, ça use...)
  • 1 téléphone mobile (trop de poussière de plâtre)

Les problèmes mal résolus

Je n'ai toujours pas trouvé de matériel pour déplacer les outils qui soit vraiment pratique et je transporte encore mes outils à la demande. La servante pour chaque étage est ce qui m'a manqué...
J'ai un peu tout essayé, les caisses à outils dépliables traditionnelles, les boites à poignées, un sac à outil, un coffre à roue Stanley de très mauvaise qualité, la ceinture porte-outil. Pour la plomberie et la quincaillerie, j'utilise des valisettes qui sont assez pratiques posées sur une table, mais fragiles posées au sol.
Je suis en train de développer une servante à blocs amovibles, mais c'est trop tard pour mon chantier.
J'ai pas mal hésité à acheter un sac à dos et un gilet, mais je ne l'ai pas fait.
Les professionnels qui sont venus chez moi utilisaient des systainer Festool (qui coûtent une fortune) et des caisses simples.

Les outils méconnus mais très pratiques

(c) Pierre ROUZEAU
Éditer - Historique - Imprimable - Changements récents - Rechercher
Page mise à jour le 02/04/2017 21:53