Vélassi



Edit:28 juil. 2022, Cre:12 juil. 2022

Voyager

Un nouveau vélo aussi prévu pour voyager

La nouvelle version du Vélassi, la V2 a été prévue dès le départ pour pouvoir éventuellement voyager.

Il a donc fallu l’équiper d’un porte-sacoches, ce qui est toujours délicat avec une suspension arrière.
il a fait son premier voyage d’environ 400 km lors de la Vélorizon Itinérante fin Juin 2022 organisée par l’AFV. Ces vélorizons itinérantes sont une opportunité unique de faire un peu son ‘apprentissage’ du voyage au contact d’autres cyclistes couchés, notamment en regardant leur équipement et en constatant aussi parfois les carences du sien.
Je me suis équipé de sacoches Vaude Aqua plus, qui sont des sacoches étanche de 20l classiques avec en plus deux petites pochettes latérales pratiques pour les vêtements de pluie, le papier toilette ou la nourriture énergétique. Leur qualité est inférieure aux sacoches Ortlieb mais le dos rigide est plus adapté à mon système de porte-sacoche.
Venait en plus le sac de dossier (non étanche) qui contient une douzaine de litres mais est déjà bien plein avec l’outillage de réparation, le chargeur et d’autres équipements du quotidien (lunettes, crème solaire, masques, gel hydro-alcoolique, bidon et le pique-nique du jour).
Les extensions de sacoches se sont avérées pratiques mais augmentent considérablement la largeur du vélo. Peu habitué a une telle largeur je me suis souvent accroché, y compris à mes petits camarades en tricycle couché (qui sont eux aussi assez larges).
Globalement le volume de chargement disponible était un peu insuffisant et j’ai du attacher un sac supplémentaire à mon dossier pour transporter la nourriture.


Le vélo s’est avéré aussi stable chargé qu’a vide et malgré la position très basse des sacoches, je ne touche pas en virage même si je soupçonne que les sacoches rasent le sol de très près.

A l’usage, si le poids des bagages est très sensible en vélo musculaire, le moteur fait pratiquement disparaitre toute sensation de surpoids.
J’ai légèrement augmenté la pression de l’amortisseur pour compenser le poids des bagages (vers 8,5 bar) et l’amortissement est très bon, meilleur que sans bagages. Sur une route lisse comme un billard, j’ai atteint une vitesse record pour ce vélo de 72 km/h au compteur, enregistré à 69 km/h sur le GPS sans aucun souci de stabilité.
Le vélo est stable a haute vitesse mais aux alentours de 30 km/h, il peut parfois y avoir une résonnance (guidonnage) quand on tient le guidon d’une seule main.

Pour augmenter le volume disponible pour les prochains voyages, j’ai commandé deux sacoches de guidon étanche Vaude de 6l que j’installerai en avant du pédalier, ceci devrait ajouter une utilité à mon très long cadre (nécessité par la nouvelle géométrie de direction du Vélassi V2).

J’ai réussi a rentrer le vélo dans ma tente (Ferrino Sling 3 - 2,3 kg), ce qui n’était pas gagné d’avance (je n’avais pas essayé avant ce voyage). Il faut que je prévoie quelques petites modifications sur le vélo au niveau du feu avant et du garde-boue arrière mais c’est pratique et sécurisant. Il reste beaucoup de place pour les bagages sous le vélo. N’ayant pas encore construit le siège pliant, il faut déposer le siège pour rentrer le vélo dans la tente, ce qui implique de débrancher les câbles du feu arrière et de l’alimentation de la caméra.

Photos personnelles de la vélorizon itinérante du sud-ouest

Vous trouverez ci dessous quelques photos de ce beau voyage qui s’est bien passé même s’il y a eu certaines journées grises ou pluvieuses (ce qui m’a permis de confirmer que mon équipement de protection contre la pluie laisse beaucoup à désirer).
Un élément auquel je n’avais pas pensé est qu’avec un vélo électrique, on développe un effort musculaire moindre et on transpire beaucoup moins, il est donc plus facile d’utiliser des vêtements réellement étanches qui posent beaucoup de problèmes de condensation interne en vélo musculaire.

Eléments manquants dans mon équipement

Parmi les éléments qui m’ont manqué:

  • Une prise convertisseur de camping CEE17 vers prise ordinaire
  • Un siège de camping léger
  • Une petite nappe
  • Une toile de protection a poser sous la tente
  • Un sandow à mousquetons
  • Quelques enveloppes et du papier
  • Une rallonge un peu plus longue (prendre 10m au lieu de 5m)
  • Un gobelet pliant en silicone
  • Pinces et fil à linge (acheté en cours de route)
  • Un chargeur plus rapide (il faut 8 heures de charge pour une charge complète avec mon chargeur actuel - 2A), commandé un chargeur 4,5A.
  • Une veste et un pantalon vraiment étanches
  • Des surchaussures étanches
  • Du volume de rangement sur le vélo…

Mon matelas premier prix, bien que de grande taille et relativement épais, s’est avéré très bruyant et assez peu confortable pour dormir sur le coté.
J’avais pris une boite en plastique prévue pour ranger un pique-nique qui ne m’a pas servi, en fait j’ai toujours utilisé des plats tout préparés (salade repas ou repas végétarien en poche souple à réchauffer).
J’avais aussi emmené trop de vêtements, il est facile de laver son linge (s’il fait beau…)

1er Voyage et autres randonnées

Quelques informations sur le voyage fait avec la Vélassi ainsi que d’autres sorties en étoile (sans bagages) avec tous les parcours et pas mal de photos.
Les ‘Vélorizons’ sont organisée sous l’égide de l’association française de vélo couché (AFV)

La Vélorizon itinérante du sud-Ouest (avec bagages) en 2022, 7 jours, au départ de Monflanquin, total 402 km

La vélorizon Normandie 2022, 3 jours, basée à Longny au Perche, total 176km

La 1ere vélorizon Sud-ouest 2022, 5 jours, basée à Cajarc, total 325km

(c) Pierre ROUZEAU
Privacy - Vie privée - Imprimable - Rechercher
Page mise à jour le 28/07/2022 23:55