Rechercher:

Vélassi



Le poids

Compte tenu de son cahier des charges de vélo utilitaire, ce vélo est lourd. La structure bois est très surdimensionnée et peut être allégée de manière importante, mais c’était ma première construction de ce genre (et ma première construction de vélo), pour un vélo peu conventionnel, aussi j’ai choisi délibérément de prendre une bonne marge. Il n’y a pas que la résistance qui compte dans un vélo, le bois pose des problèmes particuliers du fait de sa très grande souplesse. La structure en treillis apporte une rigidité plus importante que pour une structure classique.
Le choix que j’ai fait de prendre du chêne pour bénéficier de sa dureté et de sa rigidité était avec le recul une erreur. une structure classique en bois blanc avec des plaques aluminium pour tenir la direction et le pédalier serait beaucoup plus légère, parce que le bois est plus léger et aussi parce que le collage des bois blanc est beaucoup plus sûr que celui du chêne et ne nécessite pas de renforcement des collages avec des tiges filetées comme je l’ai fait, ce qui prends du temps et pèse lourd. Le gain potentiel est de plus de 1 kg, mais la structure doit être légèrement modifiée. Après tout, les avions en bois sont toujours en bois blanc (souvent en Spruce avec des bois sélectionnées très soigneusement et faisant l’objet de tests de résistance individuels sur éprouvette)

Le vélo pesé sans garde-boue ni porte-bagage ni béquille fait 19,5 kg, ce qui est relativement lourd.
A titre de comparaison, mon vélo droit de ville à cadre aluminium et suspension avant (avec garde-boue, béquille et un porte-bagage léger) faisait 17 kg neuf et nu. Avec le temps, il a pris du poids du fait des accessoires (une selle plus confortable, une suspension de selle à parallélogramme, des pneus et une béquille plus lourdes qu’a l’origine). Son poids nu actuel est d’environ 18,5kg, et 21,6 kg équipé de ses antivols. Quelques choix plus optimaux devraient permettre de descendre à un poids total inférieur à 21 kg.

Du fait de sa longueur, de la grande ligne de chaine avec poulie et tendeur, de la présence du siège, un vélo horizontal est forcément plus lourd qu’un vélo droit, même si sur les versions ‘courses’ la chasse au poids de même nature que sur les vélos droits de route permet de contenir l’augmentation.
A titre de comparaison, un ‘Velib’ (équipé d’une boite 3 vitesses) pèse 23kg. Nombre de ‘vélos hollandais’ font entre 20 et 23kg. On est donc en ligne avec la vocation du vélo.

Un siège ‘toilé’ comme celui que j’ai monté (un Rans) fait, avec sa quincaillerie de montage (qu’il ne faut pas oublier) environ 2,5 kg.
Le supplément de longueur de chaine (environ 120 maillons) fait un peu moins de 400g.
Ce n’est pas très lourd, mais il y a environ 1 m de gaine en plus par rapport à un vélo droit.
Les pièces fabriquées sur mesure, comme la noix de direction, la patte d’attache du tendeur, ne sont pas très optimisées en poids et ajoutent quelques dizaines de grammes.
Je n’ai pas choisi des composants très coûteux pour gagner du poids, cela m’a paru sans objet et le coût est très important. Gagner 1 gramme sur un vélo coute entre 30 centimes et 1 euro, aussi la facture peut grimper très vite.
La plus grosse pénalité est la dynamo de moyeu et la roue avant est surdimensionnée pour sa charge.

Les roues

Les roues (ce sont des roues à 36 rayons et jante à double paroi, plus rigides mais un peu plus lourdes). La roue arrière d’un vélo a grand empattement est plus chargée que sur un vélo droit, aussi avoir une roue solide est important. Les 36 rayons sur la roue avant n’étaient sans doute pas nécessaires, mais les roues étaient pré-montées comme cela et sur une roue de 20”, le poids des rayons est moindre, aussi la pénalité est faible.
La dynamo de moyeu Shimano DH-C3000 est le modèle de base, son coût est très modeste (une vingtaine d’euros) mais son poids est de 700g, soit 600g de plus qu’un moyeu simple. C’est beaucoup. Le choix idéal pour une roue de 20” est une dynamo SP SV-8 qui coûte une centaine d’euros et pèse à peine 300g, mais on ne trouve pas de roues pré-montées avec cette dynamo, ce qui augmente le prix de manière importante (compter au moins cinquante euros pour le montage d’une roue). La roue de 20” montée avec la dynamo m’a couté 43 euros chez Taylor wheels et pèse 1320g (roue à écrous). Cette roue avant est de plus équipée de 36 rayons, ce qui n’est guère utile pour une roue peu chargée et un montage courant avec 32 rayons aurait largement suffit. Par contre, les 36 rayons de la roue arrière sont bienvenus pour une roue chargée qui souffre plus que sur un vélo droit car on ne peut pas se lever sur un vélo couché.
Il est quand même possible d’alléger considérablement la roue avant sans se ruiner totalement - avec une roue à 71 Euros et 930g équipée d’une dynamo Biologic - (gain de 390g avec une roue un peu moins robuste de 20 rayons et une dynamo spéciale pour petite roue). La dynamo fait seulement 2,4W (au lieu de 3W) il faut donc choisir ses feux en conséquence. Cette roue est en vente sur la boutique Bike24 que je conseille mais le site n’existe qu’en anglais et en allemand.

Le pneu avant Schwalbe ‘Big Ben’ est lourd (575 g), mais il sert a compenser l’absence de suspension.
Au total la roue avant pèse 2kg, ce qui est très élevé pour une roue de 20 pouces.

La roue arrière est équipée d’une boite de vitesses Nexus 8 vitesses. Le poids est un peu plus élevé que celui d’un système de dérailleur avant/arrière conventionnel avec plateaux multiples, mais compte tenu de la géométrie du vélo, j’ai du en plus ajouter un tendeur de chaîne qui pèse le même poids qu’un dérailleur arrière. Un tendeur simple roulette plus léger ne permettrait pas le repliage correct de la roue arrière.
Le poids total de la roue avec sa boite de vitesse et un pneu Schwalbe Marathon est de 4 kg.

On est à 6kg pour la paire de roues avec ses pneus, ce qui est déjà considérable.

Le châssis principal bois fait 3,9 kg. Il y a a gagner ici
Le châssis de roue arrière fait 1,2 kg complet avec les bossages de freins et les pattes d’attache. Peu de possibilités de gain. Globalement, on peut estimer que le surpoids de ce châssis bois par rapport à un châssis aluminium est de l’ordre de 1,5 à 2kg, la longueur d’un vélo horizontal imposant un surpoids par rapport à un vélo droit.
La chaîne (232 maillons) fait en tout 720 g. C’est une chaîne mono-vitesse large (1/8 “) et robuste, mais le gain de moins de 80g apporté par une chaine étroite (3/32”) n’est pas justifiable, les chaînes étroites étant moins durables et trouver un pignon étroit pour Nexus avec plus de 20 dents est très difficile.
Garde boue arrière: 175 g (avec ses attaches)
Garde-boue avant: ?

Béquille: Il n’y en a pas encore. Il faut la réaliser en bois car une béquille standard ne se monte pas (trop grande). Faisable pour un peu moins de 200g.

(c) Pierre ROUZEAU
Privacy - Vie privée - Imprimable - Rechercher
Page mise à jour le 24/05/2020 12:15