Rechercher:

Rénovation

OutillageElectroportatif

Les perforateurs

Lors d’un gros chantier, les perforateurs sont des machines qui servent beaucoup, ils faut donc investir dans de la qualité. Étonnamment, c’est le micro-perforateur (une création de Bosch) qui sert le plus, notamment car il est utilisé pour l’électricité. On ne perce pas du béton avec une perceuse à percussion, c’est très long et on s’épuise, les perforateurs sont indispensables. Le micro-perforateur va percer du béton vibré cinq ou six fois plus vite que votre grosse perceuse à percussion de 1000W, c’est assez spectaculaire. Un outil pour chaque usage… Il est important que vous achetiez des perforateurs avec stop de rotation pour pouvoir buriner (tous les perforateurs n’ont pas cette fonction). Le micro-perforateur n’en est pas équipé (et c’est regrettable…).
Les perforateurs filaires sont équipés d’un limiteur de couple qui déclenche en cas d’excès de couple mais le couple maximum est très important et il faut absolument utiliser la poignée latérale, un perforateur tenu a une seule main peut vous casser un poignet avant que vous ayez le temps de réagir.

L’emmanchement des outils de perforateurs

Bosch a baptisé tous les emmanchements d’outils ‘SDS’ et ce sont devenus des standards universels (sauf le SDS-quick).

  • SDS-quick
pour le micro-perforateur Uneo MAXX. Les plus gros forets font 10mm de diamètres et les forets ne dépassent pas 80 mm de longueur. Ces forets ne sont pas très durables, il faut en avoir d’avance
  • SDS-Plus
Pour les perforateurs courants, le standard est universel, même s’il existe des forets plus gros, cette taille n’est guère utilisable au dessus d’un diamètre de 20 mm
  • SDS-Max
Pour les gros travaux, diamètre de foret jusqu’à 45mm, pour certaines machines il est recommandé de se limiter à 38 mm. Les forets SDS-Max sont soumis a de gros efforts et sont généralement très coûteux. Le prix de l’ensemble des outils dépasse la plupart du temps largement celui de la machine.


Le perforateur-burineur SDS max

Ces grosses et lourdes machines ont une énergie de percussion de 8 à 10 joules, mais pour les gros travaux, on se fatigue beaucoup moins qu’avec une machine sous-dimensionnée. En hauteur, on doit impérativement utiliser un échafaudage, il est impossible de travailler sur un escabeau.
Chez Amazon, le DH38MS Hitachi coûtait 412 Euros (maintenant 500 Euros). C’est le moins cher des perforateurs SDS-max de marque. Les outils SDS max sont soumis à de gros efforts et sont très cher (environ 400 euros aussi) : Forets 18, 22, 28, 35, 40, jeu de burin, burin bêche de 115mm. Le foret de 40mm coute 140 euros (marque Irwin)! (on en trouve qui coûtent près de 400 euros).
J’ai longtemps hésité devant cet investissement, mais ma maison étant en béton et en pierre, je n’ai pas vraiment le choix et j’aurais du l’acheter dès le départ, ce qui aurait économisé mes forces. Un perforateur SDS-plus s’épuise sur le burinage et les gros trous (j’ai d’ailleurs grillé un perforateur SDS plus de bonne qualité - Kress). C’est le seul outillage qui ne sera pas vraiment réutilisé à l’avenir. Si je le revend d’occasion, je perdrai plus de 50%, donc je pense le garder.
Si vous l’achetez dès le départ, les forets à partir de 14 seront pour cette machine et pas pour le perforateur SDS plus, ça évite le double investissement (soit 150~200 euros d’économies).

Les tailles de forets à acheter : 2~3mm au dessus du boulon/tube/gaine

  • 14mm : Pour scellement direct tiges filetées 12
  • 18mm : Pour gaines/tube électrique de 16mm
  • 22mm: Pour gaines/tube électrique de 20mm
  • 28mm: Pour gaines plomberie/tube électrique de 25mm
  • 35mm: Pour gaines/tubes de 32mm - taille difficile à trouver
  • 42mm: Pour gaines et tuyau PVC 40mm - taille difficile à trouver. Comme les forets au dessus de 40 sont rares et chers, je fore en 40 et j’agrandis mes trous de 40 avec un trépan diamant ‘premier prix’. Faire les trous au trépan est long et un bon trépan coûte aussi cher qu’un foret.

J’utilise aussi le perforateur pour vibrer les coffrages (avec une queue de burin cassée) mais vos coffrages doivent être solides, la méthode est violente. La profondeur de vibration n’excède pas 10 cm.


Le perforateur burineur SDS Plus

Le perforateur le plus classique, il faut seulement veiller à acheter de la qualité et ne pas oublier le stop de rotation.

Vous voyez sur la photo (en haut au milieu) un burin à ailettes qui sert a creuser des saignées pour les gaines électriques en contrôlant la profondeur en jouant sur l’angle du perforateur par rapport au mur.
Ce perforateur est utilisé de temps à autre pour percer (en montant le mandrin) ou mélanger de la peinture (j’ai un deuxième mandrin monté en permanence sur le mélangeur à peinture de 140mm).

J’ai aussi un mélangeur à béton/colles de 100mm à embout SDS max qui se monte directement sur le perforateur. Le béton est très abrasif et bien que le mélangeur soit en inox il s’est usé considérablement et au bout il reste à peine 1/4 de l’épaisseur (sur 10mm).
Le perforateur est pratique pour mélanger car il ne tourne pas trop vite et dispose de beaucoup de couple.

Le micro-perforateur

En plus des deux perforateurs filaires, j’ai un micro-perforateur Bosch Uneo Maxx à batteries interchangeables que je trouve très pratique et qui sert beaucoup. Pour tous les petits aménagements (électricité, étagères, crochets), travail sur échelle, c’est vraiment un outil important, mais c’est cher. Utilise des forets spéciaux pas spécialement robustes, prévoir large (au moins trois dans chaque taille). Perfore au maximum 10mm de diamètre. Forets un peu courts. C’est une machine initialement destinée aux bricoleurs mais tellement pratique que Bosch l’a décliné dans ses séries professionnelles (machines bleues, les machines vertes sont destinées au marché du bricolage). Je l’utilise pour des travaux qui dépassent très largement l’usage prévu et ces machines ont souffert. Si la machine est ouverte, c’est que la carte électronique à grillé après avoir pris l’eau, mais le mécanisme a été réutilisé plus tard sur une machine usée. Les techniciens curieux noterons que le système de percussion est mécanique et pas pneumatique, ce qui est assez original et rend la machine moins ‘bondissante’ qu’un perforateur usuel.

La/Les perceuses à batteries

Utilisant les mêmes batteries que le micro-perforateur, je possède depuis dix ans une perceuse à batteries Bosch ‘vert’ 18V LI. C’est du très bon matériel. J’ai racheté un modèle plus récent il y a deux ans.
La première perceuse Bosch 18V à batterie Lithium (mandrin 10mm) que vous voyez sur la photo en bas a gauche a plus de dix ans (c’était les toutes premières séries à batterie Lithium) et a été utilisée en usage semi-professionnel. Son mandrin a été changé il y a quelques années. Par rapport à un modèle professionnel, elle a l’avantage d’une bien plus grande légèreté. L’autre machine, beaucoup plus récente, est plus légère, plus puissante, à une batterie plus grosse (2,5Ah au lieu de 1,5/2 Ah) et possède un mandrin de 13mm. Comme elle est de plus petit diamètre, elle est plus facile a utiliser en espace confiné (montage de meubles, angles de murs, etc.). J’espère qu’elle se montrera aussi robuste que la première. Ces deux machines ont une boite à deux vitesses, ce qui est impératif pour les gros vissages ou le perçage à la scie cloche (ce qui n’est cependant pas vraiment recommandé avec une perceuse à batterie). Ce qui manque sur ces perceuses (et le micro-perforateur), c’est un crochet pour suspendre la machine à une ceinture porte-outils ou a un escabeau. Quand je travaille en hauteur, il m’arrive de faire une attache provisoire à mon poignet avec une sangle mais ce n’est pas très pratique.
Attention, ces machines n’aiment pas du tout l’humidité, les cartes électroniques ne sont pas tropicalisées. Si jamais elle prennent l’eau, enlever immédiatement la batterie et faites sécher la machine au moins une journée avant de la réessayer. Si jamais la machine ne fonctionne plus après séchage, vous pouvez essayer de pulvériser la carte avec une bombe de produit ‘spécial contact’, j’ai sauvé une machine comme ça (mais j’en ai perdu une autre… un micro-perforateur, mais son mécanisme a été réutilisé plus tard…).
Il faut noter qu’il y a eu des modifications dans l’électronique des batteries et si elles sont mécaniquement interchangeables, vous ne pouvez pas les échanger, elles ne fonctionnent pas. Mais les batteries du perforateur fonctionnent sur les deux génération de perceuses et vice-versa. J’ai donc suffisamment de batteries pour les deux machines.

Perceuse filaire - sans intérêt

Il faut noter que je n’utilise pas de perceuse filaire. Si j’ai des besoins de gros perçage (scie cloche), j’utilise un mandrin que je monte sur le perforateur, ce qui permet de se dépanner. En pratique je possède des perceuses “à 10 euros” mais elles ne servent jamais.
Je possède aussi depuis longtemps une perceuse d’établi robuste (Rexxon). Ce n’est pas indispensable sur un chantier et c’est encombrant, mais c’est bien pratique pour les aménagements.

Disqueuse(s)

Il vous faut une disqueuse légère de 125mm (750 a 800W) ou une 150mm. Je ne vois pas trop l’intérêt des disqueuses de 1000W et plus qui sont lourdes et n’apportent pas grand chose.
Bien que possédant une disqueuse 125mm Skil -pas terrible- , j’ai racheté une disqueuse ‘de poing’ 125mm Bosch PWS 8–125 à variateur de vitesse et démarrage progressif de 800W. Bonne machine très maniable et légère. Malheureusement elle a grillé. Je ne conseille pas les disqueuses Bosch de premier prix qui n’ont pas de variateur et semblent un peu ‘légères’. Une disqueuse de 115mm est trop petite et les consommables reviennent très chers, il faut absolument une 125mm. C’est une machine très utilisée pour les coupe de tuyauteries et toutes les petites coupes associées à une démolition. J’ai recherché une disqueuse à variateur ‘pro’, mais il n’en existe pas de petites puissance et elles sont toutes très lourdes. J’ai renvoyé une Métabo dès son arrivée vu son poids élevé. Attention aux spécifications, le poids de la Métabo donné dans les spécifications (1,9 kg) doit être sans poignée, sans écrou et sans carter, car sur la balance, elle faisait 2,5kg ! Je me suis rabattu sur une petite Hitachi sans variateur, dont les roulements ont lâchés.
J’ai racheté un disqueuse Makita de 150mm à variateur (200 euros), taille très inusuelle mais clairement les disqueuses de 125mm ne supportent pas trop le travail extensif du béton. Le diamètre plus important améliore beaucoup l’aspect pratique, notamment sur le creusement de saignées et les coupes de maçonnerie. La machine est un peu plus lourde qu’une 125mm 800W (mais équivalente à une 125 1300W) a utiliser a deux mains, mais c’est beaucoup plus manœuvrant qu’une 230mm.
J’ai envisagé d’acheter une disqueuse de 180mm mais c’est beaucoup trop lourd et en pratique ce sont des ‘230mm’ avec un plus petit carter, sans réel avantage par rapport à une disqueuse de 230.
Sur la photo, les disques les plus grands sont des disques de 150mm, les autres sont des disques de 125mm.
Utilisez des disques diamants multi-matériaux, ça revient moins cher à la fin, on n’a pas à changer quand on passe de la coupe acier à la coupe béton et surtout, ça ne réduit pas de diamètre, ce qui pose problème pour une petite machine.
Pour la coupe des métaux, des disques minces (1,2 mm) sont plus pratiques qu’un disque diamant et avance beaucoup plus vite. Comme ils sont soumis à de fortes contraintes, il faut prendre de la qualité pour ces disques minces. N’oubliez pas que l’inox se coupe avec un disque différent de l’acier noir car sinon la pollution engendrée fera rouiller votre Inox (c’est un grand classique des chantiers).

Un écrou a serrage rapide est pratique, mais comme c’est épais, ça s’use sur le béton quand vous surfacez et le mien (Bosch: 32 euros) est détruit. Ne faites pas comme moi, pour surfacer, achetez un disque diamant a surfacer, c’est le même prix que l’écrou et à la fin, Je l’ai acheté quand même (et un nouvel écrou)! Le surfaçage générant énormément de poussière j’ai acheté l’accessoire d’aspiration que vous voyez sur les photos qui n’est pas très facile à trouver.

N’oubliez ni les gants ‘docker’ ni les lunettes de sécurité, les disqueuses causent beaucoup d’éborgnements.

Je possède une disqueuse de 230mm Ryobi depuis longtemps, mais j’évite le plus possible de l’utiliser. Elle est extrêmement brutale et ce genre de machine est particulièrement dangereux. On peut se tuer avec (en se tranchant l’artère fémorale suite à une chute de la machine à la fin d’une coupe). C’est arrivé à un ex-collègue pourtant soigneux qui a heureusement survécu à ça, aussi ça incite à la prudence. Si vous avez besoin de ce genre de machine, prenez une machine à **démarrage progressif**, poignée orientable et stop de couple en cas de blocage du disque (Bosch GWS 20–230H).
La Makita 150mm a un stop de couple et ça m’a épargné les doigts un jour ou J’avais retiré le carter pour une coupe à l’arase (A remettre immédiatement, ce que je n’avais pas fait: très grosse faute et grosse frayeur rétrospective). Le disque s’est bloqué et la machine a reculé violemment en coupant un profilé aluminium. Sans les gants en cuir épais ET le stop de couple, J’étais bon pour un passage à l’hôpital. Ca vaut infiniment plus que les 200 euros de la machine.

La poussière générée par ce genre de machine est très importante. Pour certains travaux, j’utilise une scie égoïne manuelle à dents carbure, destinée au béton cellulaire, mais ça coupe aussi le béton ordinaire ou le plâtre. Ce n’est pas très rapide et c’est assez physique, mais la coupe est propre et il y a peu de poussière. Si vous avez une découpe de fenêtre ou de porte a reprendre, c’est la solution, mais il vous faudra plusieurs heures. Répartissez le travail sur plusieurs jours… Je l’ai utilisée pour découper mes cloisons en béton de mâchefer.

Scie circulaire

Machine dangereuse, mais irremplaçable pour la découpe de panneaux. N’hésitez pas à acheter 5 ou 6 panneaux OSB3 ou agglo hydro et quelques chevrons pour faire des aménagements provisoires, des passerelles d’accès, des coffrages, etc.
Vous en aurez besoin pour les aménagements. Je possède depuis longtemps une Skil 180 mm convenable. A noter: c’est le seul équipement électroportatif que Skil sache réaliser, le reste de la même marque est de très mauvaise qualité (La pire perceuse à batterie que j’ai eu était une Skil, pas un premier prix Chinois).

Si vous n’avez pas déjà une scie circulaire, il est bon de vous poser la question d’acheter une scie plongeante. C’est un outil très cher mais nettement plus pratique (et beaucoup moins dangereux) qu’une scie circulaire ordinaire. La référence est la Festool TS55 (photo), n’oubliez pas la règle si elle n’est pas vendue avec la scie. J’en ai acheté une pour aménager ma cuisine et c’est un outil vraiment remarquable comparé aux machines de bricoleur (500 Euros avec la règle sur Amazon - sur le Marketplace). En finale, elle a pas mal servi pour la finition des aménagements, car je préfère pour les petits panneaux de finition utiliser de l’aggloméré hydrofuge plutôt que du placoplatre. Avec un disque approprié (très cher), ce genre de machine peut couper des panneaux de plâtre armé (Fermacell). Utilisez là avec un aspirateur, ça produit vraiment beaucoup de poussière. Ce n’était pas du tout prévu pour ça, mais j’ai fabriqué mon vélo couché avec cette machine. Les disques a dents carbures s’usent et coûtent une petite fortune aussi si vous pouvez trouver un affuteur, vous ferez des économies.

(c) Pierre ROUZEAU
Privacy - Vie privée - Imprimable - Rechercher
Page mise à jour le 22/09/2020 19:46