Accueil

Politique

Edit:19 mai 2017, Cre:01 janv. 1970

Ma réponse à Laurent Joffrin

A la suite d'un article outrageant (qui n'est plus accessible) de Laurent Joffrin a propos des sites Internet parlant de la constitution européenne, je me suis senti visé (pas personnellement bien sûr) et je lui ai envoyé ce courriel, qui est évidemment resté sans réponse...

Bonjour,

Dans votre article sur le déséquilibre en faveur du 'oui' dans les grands médias, vous affirmez qu'Internet "flatte les penchants irrationnels".

Or la quasi-totalité des sites qui parlent de la constitution européenne le font sur deux bases:
1/ Une analyse critique précise du contenu du texte, infiniment plus détaillée et donnant beaucoup plus d'exemples que tout ce que l'on peut lire dans les grands médias. Le meilleur exemple en est le texte de M. Chouard, qui attend encore une contradiction sérieuse.
2/ Une analyse plus politique observant le comportement et l'histoire de l'UE. L'UE intervient de manière de plus en plus importante dans notre vie quotidienne, et il est donc facile de s'appuyer sur des éléments précis.

Il n'y a rien là dans ces deux types d'analyse quoi que ce soit d'irrationnel, et c'est au contraire sur Internet que l'on trouve le plus de débats, de précisions et de réflexions, loin des affirmations péremptoires des grands médias.

C'est sur ces grands médias que l'on observe des envolées lyriques qui cherchent à nous vendre une Europe politique qui n'existe pas. Le lyrisme est-il un argument rationnel ?

Cette Europe politique qu'une majorité de Français appelle de ses vœux a été méthodiquement sabotée par les élargissements successifs qui ont brisé la base sur laquelle elle aurait pu se construire. Quelle cohérence y a t'il entre les actes et les discours ?

Nombre de journalistes et d'hommes politiques ont recours à un discours du type: Si vous votez non, c'est que vous êtres contre le progrès, c'est ce que vous voulez la guerre, c'est que vous être frileux. En bon Français, ce genre de discours s'appelle de la propagande. Encore une fois, qui est irrationnel ?

Dans votre article, on découvre aussi que c'est sur Internet qu'on peut lire que "Dominique Baudis a tué des enfants dans des séances sado-masochistes". Quel rapport avec la choucroute? Aucun des sites parlant de la constitution ne prétend faire de journalisme factuel mais au contraire ces sites tentent des analyses soit politiques, soit juridiques. Les sources sont vérifiables, puisque tout un chacun peut lire le texte...
Votre remarque est une lamentable tentative de décrédibiliser un média en faisant un amalgame des plus grossiers.
Est-ce vraiment cela que vous appelez un discours rationnel ?
Il est certain que nous n'avons pas la même définition de ce terme...

Salutations de la part d'un de ces "irrationnels" citoyens auteurs de sites Internet qui n'a aucune formation en droit, n'est pas journaliste et ne dispose d'aucun argument d'autorité, mais qui a appris à lire et sait utiliser un dictionnaire...

(c) Pierre ROUZEAU
Éditer - Historique - Imprimable - Changements récents - Rechercher
Page mise à jour le 19/05/2017 21:47