Rechercher:

Emmerdes

Raccorder son logement à la fibre optique

Pourquoi se raccorder au réseau ‘fibre’

Beaucoup de villes ont été équipées avec un réseau de communication en fibre optique et dans ce cas, les opérateurs font des opérations de propagande pour vous inciter à l’installer. Selon les opérateurs, le raccordement est payant ou pas et il y a un surcoût sur l’abonnement ou pas.

Pourquoi installer la fibre:

  • Pour améliorer la performance parce que votre ligne téléphonique est perturbée ou très longue.
  • Parce que dans les villes ou la fibre est installée, le réseau cuivre n’est plus correctement entretenu.

Est-ce que c’est vraiment plus rapide que l’ADSL?
Il n’y a pas de réponse simple à cette question, ça dépend de la qualité de l’installation existante et de votre usage d’Internet. Dans mon cas, c’est sensiblement plus rapide (90MBs vs 12 ?) mais avec l’usage que j’ai d’Internet je ne perçois aucune différence et si on repassait à l’ADSL, je ne m’en apercevrait pas. Alors, pourquoi je l’ai fait poser? Parce que c’était gratuit, qu’il n’y a pas de surcharge sur l’abonnement, ça valorise la maison et j’ai veillé attentivement à ce que la ligne ADSL reste fonctionnelle. Maintenir la fonctionnalité ADSL était essentiel car mon quartier n’a été effectivement raccordé à la fibre que plus d’un mois après qu’elle ait été installée chez moi. Sans l’ADSL, j’aurais été privé d’Internet… Et si un jour, mon opérateur (Free) décide d’une surcharge sur la fibre, je repasse a l’ADSL, il n’y a rien à faire.

Dans mon cas, l’installation s’est bien passée parce que je me suis soigneusement préparé et que j’ai exécuté moi même une partie des travaux. Pour beaucoup d’autres, ça se passe moins bien et la liste des ennuis potentiels est longue. Trouver des informations détaillées n’est pas facile, c’est pourquoi j’ai rédigé cette page pour vous aider.

Pourquoi il arrive que l’installation de la fibre se passe mal?

  • L’opérateur n’a donné aucune information sur la procédure de raccordement et ce que peut faire un installateur
  • La majorité du bâti en France est ancien et pas forcément très conforme aux règles
  • Les fourreaux sont souvent squattés par d’autres câbles (très souvent la sonnette ou l’Interphone)
  • Les fourreaux sont écrasés ou bouchés
  • Les ‘chambres Telecom’ sont parfois inondées faute d’un drainage suffisant
  • Le câble existant est coincé ou collé
  • Il n’y a pas de trou/de passage permettant l’entrée de la fibre dans le logement
  • L’armoire de votre grand-mère avec toute la vaisselle en porcelaine est devant le trou d’arrivée du câble téléphonique
  • Le regard de visite privé est sous du gravier, sous des pavés, sous le béton de la terrasse ou sa position est inconnue.
  • L’opérateur du quartier à oublié votre maison
  • Personne ne sait a quel fourreau correspond votre logement
  • Il reste encore parfois des arrivées en aérien
  • Même si votre quartier est déjà équipé, il arrive que le raccordement ne soit pas encore effectif (c’était le cas chez moi, le raccordement effectif a pris plus d’un mois), vous devez donc encore avoir l’ADSL opérationnel et toutes les vérifications fonctionnelles ne pourront pas être faites.
  • L’installateur ne vient pas le jour du rendez-vous (et prévient après l’heure du rendez-vous) parce qu’il a pris du retard sur d’autres raccordements, qu’il s’est aperçu que votre quartier n’était pas encore raccordé ou pour toute autre raison.
  • Un des plus gros problème, c’est que pour minimiser les prix, le temps alloué aux installateurs est insuffisant. Par ailleurs, les installateurs sont souvent seuls, ce qui est compliqué pour tirer des câbles. Ceci incite beaucoup d’installateurs à faire des choses inacceptables et il y a aussi souvent des dégradations. Il leur est aussi très souvent interdit de réaliser certains travaux (perçages de murs, pose de gaine ou de goulottes) pour une question de responsabilité.

Les opérateurs qui raccordent votre quartier/votre immeuble sont souvent différents de votre fournisseur d’accès, il est donc nécessaire qu’il y ait des échanges d’informations. Qui ne se passent pas toujours très bien, d’autant plus que votre fournisseur est parfois concurrent de l’opérateur du quartier ou de l’immeuble (Notez qu’Orange n’a aucun monopole sur le raccordement de la Fibre et contrairement au téléphone, n’a pas d’avantage historique ou technique).

Si vous êtes locataire, vous devez prévenir votre propriétaire que la fibre va être installée, il ne peut pas s’y opposer. Mais s’il y a des dégradations, si la ligne cuivre a été supprimée et si vous n’êtes pas arrivé a faire remettre en état par votre opérateur, votre propriétaire peut vous demander de payer la remise en état complète, y compris le retirage d’une nouvelle ligne cuivre, il faut donc être extrêmement vigilant.

Dans les villes ou la fibre a été installée, il y a eu souvent quelques années auparavant une phase ou les câbles téléphoniques ont été enterrés et ou des équipes sont passées pour ça. Ceci donne une bonne expérience des travaux exécutés par des gens trop pressés, que vous n’avez pas commandités vous même (quand on connait les difficultés qu’on a avec des artisans qu’a mandaté et qu’on paye soi-même, on peut comprendre aisément les difficultés survenant avec des installateurs mandatés et payés par un tiers).

Il va de soi que vous devez être présent et très vigilant lors des travaux.
Vous devez faire un point précis au début des travaux (et ne pas changer d’avis en cours de route!) sur là ou vous allez poser le PTO (point de terminaison optique, dans votre logement) et là ou va passer la fibre. S’il y a des trous a faire, il est bon de savoir s’il y a des câbles ou des tuyaux à proximité des percements ou derrière les cloisons. Marquer sur la cloison l’emplacement exact du PTO.

Il est souhaitable de proposer votre aide si l’installateur est seul.
Si l’installateur accepte votre aide, vous aurez simplement à pousser (ou tirer) la fibre et éventuellement a lui signaler l’état du testeur lors du test de fonctionnalité de la ligne (à la fin).

Qu’est-ce que l’installateur va raccorder?

Lorsque la fibre est installée dans une ville, il y a des travaux (que vous avez probablement déjà vus) et des équipements sont installés. Vous avez en général un ‘point de mutualisation’ (PM) pour une rue ou un quartier, qui dessert des points locaux appelés PBO (points de branchement optique). Ces PBO sont installés en dehors des logements, dans le domaine public pour l’alimentation des maisons et à l’intérieur des immeubles, chacun de ces points locaux desservant quelques logements avec au moins une prise prévue pour le raccordement de chaque logement. Depuis le PBO, la fibre sera connectée dans votre logement à un boitier individuel appelé PTO (point de terminaison optique).
Lorsque les installations sont enterrées, les PBO sont installés dans une ‘chambre Telecom’ ou est normalement déjà installée le téléphone. Plus rarement, les PBO sont installés en aérien sur des poteaux. Si le téléphone est déjà installé dans la ‘chambre Telecom’, la fibre va pouvoir passer par les mêmes fourreaux que le téléphone. La différence essentielle avec le téléphone, c’est qu’il ne peut pas y avoir de connexion intermédiaire entre le PBO et le PTO, alors que pour le téléphone, il y a parfois des boitiers de raccordement intermédiaires en limite de bâti ou a des endroits stratégiques. Après le passage de la fibre depuis le PBO jusqu’a votre logement, l’installateur va couper la fibre, va enlever la gaine sur une certaine longueur, va l’installer dans une ‘cassette’ et va la souder avec une machine spéciale. Le PBO est constitué d’un empilement de ces cassettes, chacune étant dédiée à une fibre. Une fois refermé, le PBO est supposé être parfaitement étanche. La fibre est aussi soudée à la prise dans le PTO chez vous.

Ou installer le PTO (Point terminal Optique)?

Si vous avez une installation moderne avec une GTL (gaine technique logement), le plus simple est d’installer le PTO dans cette GTL. C’est pratique car il y a en général un tableau de brassage ou on peut faire les branchement sur le réseau VDI (Voix, Données, Images) de votre logement, obligatoire en France depuis plus de dix ans. La ‘Box’ devra de préférence être à proximité du PTO. C’est le plus simple, mais pas forcément le plus pratique pour vous, si vous utilisez le WiFi et pas le réseau VDI, ce n’est pas forcément l’endroit idéal et vous pouvez souhaiter installer votre box ailleurs. Le PTO Peut être éventuellement posé sur un rail DIN (rail standard support d’accessoires électriques).
Il faut décider de la position du PTO avec l’installateur en sachant que le problème le plus critique est de faire passer la fibre. En effet, une fibre ne se plie pas comme un câble de téléphone, il faut respecter un rayon de cintrage (de 50 à 70mm, ce n’est pas très bien documenté) sinon la fibre peut se casser ou causer des dégradations du signal. La fibre fonctionne mieux si son trajet est le plus droit possible.

Comment le PTO est il raccordé à votre ‘Box’?

Du PTO sort une ‘jarretière’ de raccordement en fibre optique, celle livrée en standard fait généralement 1,5m. Cette jarretière se raccorde directement sur la Box ou si celle-ci n’a pas d’entrée optique, via un convertisseur optique/électrique appelé ONT (Optical Network Termination). Sur la photo, une FreeBox mini 4K et un convertisseur, dans le cas de la Freebox celui-ci est alimenté par une dérivation sur le câble d’alimentation de la box. Parfois, ce convertisseur a besoin d’une alimentation indépendante et on vous demandera d’avoir une prise de courant à coté. Sur la Freebox, le câble de données entre le convertisseur et la box est spécifique.
Les jarretières d’un diamètre d’environ deux millimètres sont assez fragiles, il faut y faire attention. Les prises ne sont pas les mêmes pour tous les fournisseurs d’accès, il faut vous renseigner sur la compatibilité. Dans le commerce, on peut trouver de plus longues jarretières de 10m pour une vingtaine d’euros. On en trouve même d’une longueur allant jusqu’à 30m (renforcées), ce qui offre plus de flexibilité pour l’installation de la ‘Box’.

A quoi ressemble la fibre?

La fibre est en plastique de quelques dixièmes de millimètre de diamètre et est extrêmement fragile. Aussi pour la protéger, elle est enveloppée dans une gaine de protection mécanique assez rigide en plastique, dans mon cas cette gaine (noire) fait 6mm de diamètre. Visuellement l’enveloppe de la fibre est impossible à distinguer d’un câble téléphonique. Elle peut donc facilement passer dans des goulottes électrique ou des gaines de 20, mais dans le cas des goulottes, il faut préserver les rayons au passage dans les angles. La fibre ne doit pas être posée ‘nue’ contre une cloison.

Le passage

Sur une maison, il y a en général à proximité du mur de la propriété (souvent près du portail) un regard. Il n’y a pas de raccordement dans ce regard, il sert juste à l’inspection mais surtout au tirage.
Suivant les distances, le tirage pourra se faire en deux fois, du PBO (point de branchement optique, dans le domaine public) à ce regard, puis du regard au bout de la goulotte (dans la maison ou en façade). Si le trajet est court, on peut faire passer l’aiguille directement au travers du regard et faire le tirage en une fois (c’est ce qui a été fait chez moi, mais il y avait seulement une douzaine de mètres en tout depuis le PBO jusqu’a la façade). Par contre, de la façade au PTO, j’avais posé une gaine de 20mm de diamètre de près de 18m de long et là le tirage a été un peu plus compliqué, j’y reviendrais.

Le regard de visite

Sur une installation enterrée conforme aux règles, il existe un regard de visite à l’intérieur de la propriété qui délimite la partie public/privé du raccordement. Ce regard n’est pas toujours présent (ce n’est pas toujours possible pour une maison en bordure de rue, par exemple) ou parfois on ignore ou il se trouve. Ce regard de visite est généralement carré en 40×40.
En principe, le regard de visite ne contient pas de connexion mais seulement une boucle de câble servant de réserve pour déplacer le boitier de connexion. Sur la photo de mon regard, vous voyez un passage direct mais à l’origine il y avait une boucle sur le câble téléphonique que j’ai délovée pour déplacer le boitier de connexion de façade. Parfois aussi, le fourreau d’arrivée depuis le domaine public et celui de départ vers le logement sont dans des directions très différentes, ce qui rend pratiquement impossible le retirage en utilisant le câble existant si on ne peut pas ouvrir le regard. De toutes façon, la boucle va gêner toute tentative de tirage direct sans intervention dans le regard, elle risque beaucoup de bloquer.

Combien de fibres dans le ‘câble’ et combien de prises sur le PTO.

Sur votre PTO, il y aura une, deux ou quatre prises. Ces multiples prises n’existent que dans des immeubles situés en ‘zones denses’ et sont prévues pour plusieurs opérateurs, de façon à ce qu’il n’y ait pas d’intervention de soudage lorsque l’on change de fournisseur d’accès, on change seulement de prise. Le ‘câble’ contient donc plusieurs fibres. Les couleurs de prise sont conventionnelles pour les opérateurs mais parfois, d’autres couleurs sont utilisées en fonction de l’opérateur principal qui dessert l’immeuble. Rouge pour Free, Bleu pour Bouygues Telecom, Vert pour SFR et Jaune pour Orange. S’il y a une seule prise, elle est généralement rouge.
Parfois aussi, un ‘câble’ multi-fibre est tiré mais seule la fibre de votre opérateur est soudée au niveau du PTO. En pratique la majorité des installations sont mono-fibre, ce qui coûte moins cher. Si vous avez des besoins de redondance ou d’avoir plusieurs opérateurs (en cas d’activité professionnelle), il vous est toujours possible de tirer une autre fibre à coté de la première.


Les problèmes

Les squatteurs

Un problème assez commun, c’est que le fourreau Télécom (vert) est souvent ‘squatté’ par d’autres câbles (sonnette ou interphone, voire commande de portail ou de serrure). Ces câbles n’ont rien à faire dans ce fourreau, donc l’installateur peut vous demander de les enlever pour faciliter le passage de la fibre. Si c’est le cas, essayez de prévoir le coup, achetez une aiguille légère en nylon (suffisamment longue), proposez a l’installateur d’utiliser votre câble de sonnette comme aiguille et de repasser votre petite aiguille en parallèle avec la fibre, donc vous aurez une nouvelle aiguille en place vous permettant de retirer à nouveau le câble de votre sonnette (profitez-en pour le changer, surtout que l’utiliser comme aiguille ne lui aura pas forcément fait du bien). N’oubliez pas, le lubrifiant, ça facilite la glisse, achetez en, l’installateur n‘est pas forcément bien équipé. En dépannage, il m’est arrivé d’utiliser des fils électriques (gaînés) comme aiguille.

Le fourreau est écrasé ou bouché

Un fourreau normal fait 40mm de diamètre extérieur et 30mm de diamètre intérieur (vert pour les télécom). S’il est bien posé (pas de virages trop serrés et jonction éventuelle bien réalisée) et si le terrain n’a pas bougé, il y a quand même pas mal de place pour plusieurs câbles de 6mm de diamètre.
Qu’il soit déjà utilisé ou pas, il arrive que le fourreau soit écrasé suite à des travaux, des mouvements de terrain, des jonctions mal réalisées. Même s’il y a déjà un câble de téléphone, on ne pourra pas forcément passer la fibre si le fourreau est abîmé. Si vous avez un regard en bordure de propriété, vous pouvez essayer de vérifier vous même le bon passage dans le fourreau.

Un fourreau bouché peut éventuellement se déboucher avec un ‘furet’ de laveur haute pression. C’est un accessoire qui n’est pas très cher mais la longueur généralement de 15m dépasse rarement 30m (vérifier le type de raccordement, il y a plusieurs standards). Il existe des furets avec un jeu de raccords leur permettant de s’adapter à tout type de laveur. Sur la photo de la buse, le petit trou est une des trois buses de lavage, orientée vers le tube ce qui ‘tire’ la buse vers l’avant et tracte le furet. On laisse le furet avancer seul jusqu’à ce qu’il sorte du fourreau, puis on le ramène lentement vers soi. Si le furet est plus court que le fourreau, on peut essayer de nettoyer par les deux extrémités, mais c’est plus aléatoire. L’anneau en rouge signale que la buse arrive lorsque qu’on retire le furet, ce qui permet de couper le laveur et évite de se prendre une douche à 100 bar…

Si le fourreau est écrasé, il faut essayer de localiser le point d’écrasement pour savoir ou creuser, mais il faut que vous sachiez ou passe le fourreau. Il peut arriver aussi que les fourreaux soit joints sans utiliser un raccord approprié et avec les mouvement de terrain, ils se décalent et on ne peut plus passer l’aiguille. En principe, les fourreaux de télécommunication ne sont pas enterrés très profondément (30 à 50 cm). Si le travail à été fait correctement (ça peut arriver…) il y a un grillage avertisseur en plastique vert 20 à 30 cm au dessus du fourreau pour signaler à celui qui creuse qu’il y a un fourreau en dessous avant d’y mettre un grand coup de pelle, de pioche ou de bêche. A noter les couleurs de fourreau et de grillage avertisseur: Vert pour les télécommunications, Rouge pour l’électricité, Bleu pour l’eau potable, Jaune pour le gaz, Marron pour les eaux usées (le grillage uniquement). Normalement, tout plan de propriété devrait comporter la position des fourreaux pour savoir ou on peut creuser la piscine ou planter des arbres.

Tout est collé!

Certains particuliers (et même parfois des professionnels) utilisent pour le tirage des lubrifiants pas vraiment prévus pour ça. Au bout de quelques années, ce lubrifiant inadéquat peut devenir une espèce de colle ou de pâte qui va poser de sérieux problèmes pour le tirage de nouveaux câbles. Le lubrifiant ‘étudié pour’ reste liquide toute sa vie.

Vous n’avez pas de passage pour la fibre

Le câble du téléphone passe dans un petit trou, prend des virages impossible pour la fibre, ce qui peut causer des difficultés pour passer la fibre et parfois pour conserver à la fois la fibre et le câble téléphonique.

Le regard de visite est coulé sous le béton de la terrasse

Parfois, le regard n’est pas simplement immergé sous du gravier ou laissé sous des pavés autobloquants mais une terrasse en béton a carrément été coulée dessus. Et vous ne pouvez pas passer l’aiguille dans le regard parce que les fourreaux ne sont pas alignés, que le câble téléphone fait une boucle ou toute autre raison. Là, il va falloir jouer du marteau-piqueur mais d’abord il va falloir trouver ou est le regard et vous aurez probablement besoin de l’aide d’une société spécialisée pour le localiser. Parfois il est plus simple de creuser une nouvelle tranchée et de poser un nouveau fourreau mais si vous n’avez pas accès a l’entrée du fourreau à l’intérieur de la propriété, ça peut devenir compliqué car il doit y avoir une intervention sur le domaine public, qui doit être faite suivant les règles locales.

Conserver le câble du téléphone

Certains installateurs utilisent le câble téléphone comme aiguille et donc l’enlèvent. Ils n’en ont absolument pas le droit et c’est stupide car le câble cuivre peut servir en dépannage. Il faut vous y opposer de manière très ferme, lui rappeler que ce câble ne lui appartient pas et le virer s’il insiste. Si votre câble passe dans une gaine ou des passages étroits et pas un grand fourreau de 40mm, il va falloir réfléchir sérieusement aux passages possibles car il n’est pas facile voire impossible de faire passer un câble téléphone et la fibre dans une petite gaine. Vous pouvez être contraint à faire des choix, il convient d’y réfléchir.

A terme là ou la fibre à été installée, le réseau cuivre va être abandonné et c’était une raison importante pour profiter des offres de raccordement mais:

  • Au moment de l’installation, on ne sait pas forcément si le quartier/la ligne est raccordé et si la fibre va marcher, c’est une sécurité de base de conserver le cuivre. L’installateur ne savait pas que ma ligne n’était pas raccordée et j’ai été raccordé environ six semaines après l’installation, sans que Free ne me signale jamais que le raccordement était effectif (le savaient-ils ?). Je trouve étonnant que l’installateur n’ait pas eu cette information. J’essayais environ une fois par semaine jusqu’à ce que ça marche et un jour, c’est arrivé. Si on m’avait supprimé l’ADSL, j’aurais été privé d’Internet jusqu’au raccordement de la fibre, ce qui aurait été un gros problème car je ne suis pas équipé pour renvoyer Internet vers mon réseau fixe depuis un mobile.
  • Il peut y avoir des pannes et la redondance est toujours une chose appréciable d’autant qu’il est généralement plus facile de conserver une installation existante que d’en faire une nouvelle.
  • Si on n’est pas propriétaire, on ne doit pas choisir pour les autres et imposer un abonnement qui chez certains opérateurs est plus cher. En tant que propriétaire, on peut faire effectivement ce que l’on veut.
  • On ne sait pas quelle sera l’évolution technologique de notre société sur le long terme et il convient d’être prudent. Conserver le réseau cuivre a un coût négligeable.

En cas de difficulté, il est possible d’utiliser le câble cuivre pour tirer deux aiguilles depuis l’intérieur du logement, la première aiguille servant à tirer la fibre et la deuxième aiguille permettant de retirer à nouveau le câble cuivre. Cependant, ceci peut abîmer le câble cuivre qui n’est pas fait pour ça.


Qu’est-ce qu’une aiguille?

Une aiguille (parfois appelé tire-fil) est une tige flexible qu’on introduit dans une gaine ou un fourreau et qui permet ensuite de tirer le câble (ou la fibre). Une aiguille pour fourreau est une tige en fibre de verre très rigide (un peu comme le bout d’une canne à pêche) qui s’enroule sur un tambour d’au moins 80 cm de diamètre. Une aiguille pour gaine électrique domestique (de 16 à 25) est une tige en nylon de 2mm de diamètre assez flexible. On love ces petites aiguilles domestiques sur un diamètre d’environ 20 cm.
Les aiguilles sont en principe suffisamment rigides pour qu’on puisse les installer simplement en les poussant mais pour les petites aiguilles en nylon ça ne fonctionne que si le cheminement n’est pas trop tortueux et la gaine assez courte.
La plupart des gaines comportent déjà un fil métallique qui sert d’aiguille? Non, surtout pas, ces fils métalliques ne glissent pas correctement et ne peuvent correctement tirer un câble que si la gaine est courte et presque droite. Ces fils sont en fait des ‘tire-aiguille’ qui permettent de tirer l’aiguille dans la gaine ou le fourreau, laquelle aiguille servira alors à tirer le câble. Et si la gaine est longue ou tortueuse, l’usage abondant d’un lubrifiant (spécial) est de rigueur.

Schémas de raccordement

Il y a une grande quantité de situations différentes et on ne peut pas réellement parler d’installation ‘type’. Vous trouverez ici quelques principes d’installation dans une maison individuelle. Le raccordement en immeuble est un peu différent, mais il y a en général eu un pré-équipement dans l’immeuble.
Raccordement_box_convertisseur.jpg

Informations techniques et contact préalable avec un installateur

J’ignore si les autres opérateurs pratiquent de même mais je considère le refus de Free d’avoir un contact préalable comme anormal. La première intervention est gratuite mais Free facture un nouveau déplacement si l’installateur doit revenir suite à un problème. On ne sait même pas si l’installateur accepte de faire des trous dans les murs porteurs, s’il peut passer des gaines, s’il utilise le même fourreau que le téléphone, il y a beaucoup d’inconnues qui pourraient être levées par un contact téléphonique avant que l’installateur ne se déplace. Et Free n’a fourni AUCUNE information technique de quelque sorte que ce soit. A minima, un opérateur devrait expliquer comment se fait le raccordement et préciser ce qu’a le droit de faire un installateur et ce qu’il ne peut pas faire pour un question de responsabilité.

Un exemple: chez moi

Mon installation est particulière parce que tous les réseaux de la maison sont neufs, mais le raccordement de télécommunication (qui a une dizaine d’années) a été fait lors de l’enterrement des réseaux (payé par la municipalité) et il y avait donc un fourreau qui arrive en façade de la maison, car les installations à postériori ne rentrent que rarement dans les maisons, ceci posant trop de problèmes de responsabilité aux installateurs… Le boitier blanc que vous voyez sur les photos est le boitier de jonction du téléphone, en façade précisément pour cette raison. La gaine de la fibre (qui pénètre un peu dans le fourreau) plonge directement dans la dalle vers la cave.
Passer dans la partie habitée était très problématique car il y a pas mal de tuyaux à l’endroit ou la fibre devait rentrer et le passage ne pouvait se faire qu’en plafond de manière très visible. Aussi je souhaitais faire passer la fibre comme le câble de téléphone, à la cave, ce qui imposait de faire deux trous dans des murs en béton épais et un trou dans une dalle en béton. C’est beaucoup de travail (il m’a fallu une demi-journée et je suis bien équipé) et un installateur refusera de faire ça car il n’en a pas le temps ou pas le droit, je me suis donc pris en main et j’ai passé une gaine de 20mm moi-même. Free m’ayant fermement refusé (j’ai pourtant beaucoup insisté) un contact préalable avec l’installateur, je me suis renseigné sur Internet mais j’ai eu pas mal de difficultés à trouver des informations, d’où la création de cette page. Il faut noter que pour le passage dans la maison, l’installateur ne semblait pas très bien équipé, il ne font ça qu’en goulotte et il n’avait rien pour passer en gaine (et notamment pas d’aiguille adaptée ni de lubrifiant). Pour le tirage, mon aiguille était plus courte que la gaine, aussi on a tiré l’aiguille avec le tire-aiguille et raccordé le câble sur l’aiguille, qui n’était donc pas totalement sortie de la gaine au début du tirage. A deux, un qui pousse et l’autre qui tire, le passage dans cette gaine relativement longue s’est bien passé. Pour un opérateur seul, ça aurait été une autre histoire…

Je n’ai pas passé un fourreau de 40mm car percer des trous de 40mm est un gros travail qui n’apportait rien de plus qu’une gaine de 20mm. (et pourtant j’avais déjà le fourreau et le matériel de perçage en 40). En pratique, ça aurait permis le passage de la grosse aiguille de l’installateur.

Actuellement, le câble de téléphone en cuivre passe dans une gaine de 20mm qui va directement a la cave et la traverse avant de remonter dans la GTL mais c’est une modification récente car à l’origine, le câble du téléphone nu était collé sur le mur (sans gaine) et arrivait dans un coin de fenêtre par un cheminement assez tortueux, le câble entrant dans la maison par un trou percé dans le dormant de la fenêtre pour rejoindre une boite de connexion intérieure au pied de la fenêtre. Ce genre d’entrée ‘sauvage’ est assez typique des anciennes installations et il faut évidemment repercer un nouveau trou direct dans le bâti sans oublier qu’on ne peut cintrer la fibre qu’avec des rayons raisonnables et qu’on ne la colle pas directement sur le mur comme des câbles téléphoniques. Il faut protéger la fibre contre les agressions mécaniques tant à l’intérieur qu’a l’extérieur.

Les installateurs refusent généralement de faire des perçages dans les maisons car cela va au delà de leurs responsabilités.

Je pense que Free propose le raccordement gratuitement mais comme il facturent lorsque l’installateur doit revenir, un deuxième passage et sa facturation doit être relativement fréquent. Il n’est pas impossible que l’absence d’information fasse partie du ‘modèle économique’ surtout que la facturation d’un deuxième passage est un point sur lequel ils avaient insisté lors des contacts téléphoniques. Ce genre de comportement est malsain et générateur de conflits.

Préparez-vous

Surtout si vous êtes en maison individuelle, il faut vous préparez et savoir ce qui est de votre responsabilité et ce qui est de la responsabilité de l’installateur. En gros: l’installateur est responsable du tirage de la fibre et du raccordement de celle-ci au PTO chez vous et au PBO en dehors de chez vous. Les passages dans votre propriété sont de votre responsabilité. Pour ce qui est du passage entre la chambre de télécommunication et le regard de visite privé, c’est plus ambigu. Si vous ne savez pas ou passent les fourreaux et ou est le/les regards ou raccordements internes à votre propriété, il faut rechercher les plans (ou les demander au propriétaire si vous êtes locataire). Identifier le fourreau de votre logement dans la chambre de télécommunication est du ressort de l’installateur, mais c’est quelques fois là ou est le problème si le repérage n’a pas été fait correctement par ceux qui sont passés parfois trente ans avant…

Comment vérifier si les câbles coulissent bien dans les gaines ou les fourreaux?
Faites des repères (écartés de 10 à 15 cm) sur le câble aux deux extrémités, au feutre sur un câble blanc, avec du scotch de couleur pour un câble noir. Ces repères vous permettront de voir si le câble coulisse correctement en tirant dessus d’un coté ou de l’autre.

Liens

  • THD42, travaux privés Un document clair et détaillé par un gestionnaire d’infrastructure précisant ce que fait et ne fait pas l’installateur de la fibre. Ici c’est clair l’installateur ne fait pas de trou dans les cloisons (donc encore moins dans un bâtiment), ne pose ni ne débouche de gaine et ne pose pas de goulotte. C’est ce genre de document qu’on devrait vous fournir AVANT de venir installer la fibre, mais c’est rarement le cas. On peut donc avoir des gestionnaires d’infrastructure qui travaillent correctement…
  • Quoi préparer pour l’arrivée de la fibre Sur le site reseau-vdi.fr, beaucoup de détails sur la préparation avant passage de la fibre. Ce site comprend beaucoup d’informations sur les réseaux internes d’un logement (VDI: Voix, Données, Images).
  • Carte détaillée des déploiements de la fibre Sur le site de l’ARCEP, organisme de régulation des télécommunications.
(c) Pierre ROUZEAU
Privacy - Vie privée - Imprimable - Rechercher
Page mise à jour le 22/09/2020 23:02