Vélo de ville

Edit:10 janv. 2017, Cre:23 sept. 2013

Comment rouler ?

Vous êtes un véhicule 'normal' à qui tous doivent le respect!

Pas de timidité, vous avez autant le droit de rouler sur la route qu'une voiture et un automobiliste n'a rien d'autre à vous demander que le respect du code de la route. En particulier, ne cédez jamais le passage si cela vous gêne ou cela présente un danger pour vous.
Lorsque vous roulez sur la route, il est essentiel que les voitures s'écartent largement lorsqu'elles vous doublent (1m en ville, 1,5m sur route). Autrement dit, s'il n'y a qu'une seule voie disponible, il est TOTALEMENT EXCLU qu'une voiture puisse vous doubler. Les seuls que vous devez laisser passer sont les autres deux-roues. Restez loin du trottoir (80 cm à 1m). Les bords de route sont votre seul espace de repli. De plus il sont sales et vous risquez des crevaisons.

Sur les voies de bus

Dans la plupart des villes, les voies de bus sont les voies normales pour les vélos s'il n'y a pas de piste cyclable. Les chauffeurs de bus sont des professionnels et ne vous doubleront que s'ils ont la place. En moyenne, vous allez plus vite qu'eux, donc la gêne ne va pas durer. Un petit effort temporaire de votre part ne fait pas de tort jusqu'au prochain arrêt du bus.

Doubler les voitures par la gauche?

A éviter absolument sauf si vous êtes 150% certain de pouvoir vous rabattre avant le redémarrage de la voiture. De plus, dans cette configuration, les deux-roues motorisés présentent un grand danger pour vous.

Doubler les voitures par la droite

C'est en principe interdit, mais c'est la pratique usuelle à faire uniquement lorsque les voitures sont à l'arrêt complet. Cela nécessite un peu d'entraînement car la place est souvent fort étroite. Donc, souvent, on attend derrière les voitures. Eh oui, même si les vélos sont moins sensibles aux bouchons que les voitures, ils en sont quand même ralentis...

Redémarrer avant le feu

Au feu rouge, la bonne position, c'est devant la première voiture plus qu'à son coté. C'est parfois formalisé par un aménagement spécial que l'on appelle un sas vélo mais c'est un équipement pas très répandu (mais qui progresse cependant).
Dans tous les cas, si vous connaissez la temporisation du feu, il est préférable de démarrer environ deux à trois secondes avant le feu vert. Soyez attentifs car de nombreux automobilistes passent au feu rouge jusqu'a deux ou trois secondes après son déclenchement. Les feux verts 'spécial vélo' anticipant le feu vert normal sont malheureusement pratiquement inexistants en France.

Rouler sur les pistes cyclables

En France malheureusement, les automobilistes n'ont pas l'habitude du trafic cycliste. Une piste cyclable séparée est fort agréable sur les sections droites mais tout se gâte à chaque croisement. Même si la piste cyclable est généralement prioritaire, cette priorité est la plupart du temps négligée par les automobilistes tournant à droite. Un automobiliste ne coupera que rarement la route d'une voiture à sa droite, mais coupera 90% du temps la route d'un vélo sur une piste cyclable séparée. Parce qu'il ne l'a pas vu, n'y a pas pensé ou tout simplement ignore que le cycliste est prioritaire. C'est pourquoi il est parfois préférable de rester sur la chaussée même s'il existe une piste cyclable. Avec l'habitude vous découvrirez que c'est souvent plus sûr. Le pire, ce sont les rond points ou les automobilistes vont couper la route d'un cycliste qu'ils ONT VU en se croyant prioritaires. Sauf bouchon, je prends tous les ronds points sur la chaussée principale. Ceci limite grandement les violations de priorité.
Sur les pistes cyclables, souvent plus sales que la chaussée, on trouve aussi des poubelles, des piétons et des voitures...
Il semble aussi que très souvent les aménageurs ne considèrent pas le vélo comme un moyen de transport et déploient d'importants efforts pour ralentir les cyclistes, comme des changements de coté de trottoirs sans nécessité ou des chicanages. Comment s'étonner que ces coûteux aménagements soient délaissés par les cyclistes pressés? Un cycliste déteste les changements de régime qui demandent des efforts importants et brisent la vitesse.

Les bandes cyclables

Les bandes cyclables sont situées sur la chaussée, la séparation n'étant assurée que par une bande de peinture. Les avantages sont qu'elles sont nettoyées et entretenues avec la route. On est beaucoup mieux vu des automobilistes que sur une piste cyclable séparée et on risque moins de se faire couper la route.
Las, ces avantages théoriques sont généralement désintégrés par des crétin(e)s qui utilisent ces bandes cyclables comme des emplacements de stationnement. Résultat, les bandes cyclables sont beaucoup plus dangereuses qu'une chaussée simplement élargie. Avis aux aménageurs de tout poil: Si vous ne voulez pas faire respecter de manière extrêmement stricte les bandes cyclables par une pénalisation ferme, ABSTENEZ-VOUS d'en mettre en place. L'amélioration du cyclisme en ville ne peut résulter que d'une politique globale de long terme associée à un plan de circulation cohérent. Le saupoudrage ne sert à rien d'autre qu'à faire du bruit médiatique.

(c) Pierre ROUZEAU
Éditer - Historique - Imprimable - Changements récents - Rechercher
Page mise à jour le 10/01/2017 11:19