Technique

Edit:06 janv. 2008, Cre:06 janv. 2008

Mon petit bateau - le 'Monobo'

See the same page in English

Présentation

On trouve sur Internet comme exercices de style plus ou moins réussis, quelques bateaux construits à partir d'une seule feuille de contreplaqué (2500 x 1220mm ou 2440 x 1220 mm).

J'ai construit un des plus réussis de ces bateaux, une Souris...

Ceci m'a donné une idée : pourquoi pas, après tout, faire un hord-bord avec une seule feuille de contreplaqué ?

Aussi, après un peu de travail sur l'ordinateur, j'ai réalisé cinq modèles en papier, améliorant la conception modèle après modèle.

Vous trouverez ici le résultat, le 'Monobo', bateau monofeuille.

Je n'ai pas le temps cet été de le construire, aussi ce sera l'été prochain, ou jamais... Cependant, si vous êtes intéressé par sa construction, prenez vos risques, je ne suis responsable de rien... et informez moi du résultat !

Modèle en papier

Vous pouvez télécharger toutes les photos (660 k)

Plans

Plan, format PDF, unités SI. (c) Pierre ROUZEAU - Libre d'utilisation à des fins non commerciales

Et pour découper directement dans une feuille de papier, le schéma de découpe

Et si vous voulez augmenter, diminuer l'échelle ou traduire l'ensemble en unités barbares, voici :

Conseils

C'est un bateau à moteur, aussi il peut y avoir des efforts importants, des vibrations et des chocs. Aussi un tel bateau doit être construit beaucoup plus solidement qu'une prame.

Pour être suffisamment résistant, une construction complète en bois-époxy est indispensable. La construction 'cousu-collé' est appropriée à la taille du bateau.

Comparé à la 'Souris' du contreplaqué plus épais sera utilisé, 8 mm au lieu de 5 mm.
Ceci, ajouté à un renforcement général de la construction, va sérieusement augmenter le poids du bateau, qui va arriver vers 19~20 kg. Ceci reste un poids raisonnable qui devrait permettre de bonnes performances.

Hormis l'épaisseur, la construction est semblable à celle exposée dans la page sur la souris. Mais ici, le recouvrement des angles intérieurs par du tissu de verre est obligatoire. Voir les détails constructifs dans la page de la souris.

Le tissu bibiais sera un peu plus lourd, avec 400g/m2

Couvrir la totalité de la partie inférieure de la coque avec un tissu de verre léger (160 g/m2) imprégné d'époxy peut être une bonne idée pour protéger l'ensemble des agressions.

Avec un hors-bord de 4 CV, que je suppose être la puissance ultime acceptable par cette coque, la performance devrait être bonne avec cette coque fine.

Pour faciliter le transport, vous pouvez installer une roue large à l'arrière, dans le tunnel, comme on en voit sur certains bateaux de commerce.

Avec un bateau motorisé, un gilet de sauvetage de kayak (flottabilité de 5kg) n'est pas suffisant, vous devrez prendre un de ces gros gilets de 10 kg de flottabilité. Un gilet à cartouche CO2 est cher, mais nettement plus pratique.
Vous n'avez pas le choix, en cas d'éjection ou de retournement, vous pouvez vous évanouir, et un gilet de kayak ne pourra rien pour vous.

Avec un moteur hors-bord, votre bateau ne flottera plus. Aussi, il est indispensable de fixer solidement deux pare-battages le long du tunnel pour permettre à votre bateau (et a son moteur) de survivre à tout incident.

Une écope fait aussi partie des accessoires indispensables.

Si vous voulez mettre un siège, il sera nécessaire de le monter sur amortisseurs, un tel bateau va taper à pleine vitesse.

(c) Pierre ROUZEAU
Éditer - Historique - Imprimable - Changements récents - Rechercher
Page mise à jour le 06/01/2008 16:10